Analyse de taux de crédit immobilier d’aujourd’hui

Le taux de crédit immobilier peut dépendre, de manière ordinaire, de deux dispositions, à savoir le coût à quoi la banque se trouve de nouvelles ressources financières par le prêt. Puis, la marge commerciale que le créancier va faire payer au débiteur. A propos, du coût, on constate actuellement que le marché est bas et se présente de façon satisfaisant, voire excellent. Il y a un an en France, le taux moyen mis en application sur le marché était de 2,35 %, concernant le crédit immobilier sur 15 ans. De nos jours, pour le crédit maison semblable, un dossier ordinaire est en mesure d’obtenir un taux de 1,55 %. C’est pourquoi on rencontre d’abondante renégociation chaque année.

Quels sont les facteurs de cette baisse historique ?

Cela semble être le fruit du système monétaire de la banque centrale européenne. En effet, elle attribue gratuitement de l’argent à toutes les banques de la zone euro. Ainsi, le taux de refinancement de la banque centrale a été abaissé de 0 % y a quelque mois de cela.

En outre, cette baisse peut aussi avoir un lien avec la chute des rendements des obligations d’état, (voir OAT français en 10 ans). Cependant, le plus grand facteur de baisse de ce taux est sans doute la concurrence rude entre les banques.

Les pratiques bancaires du moment

Cette baisse de taux a bien sûr, fortement encouragé la renégociation de crédit. De cette manière, afin de fidéliser leurs clients, les banques doivent dégringoler pareillement leur taux. Cette politique peut autant être efficace pour attirer les abonnés de la banque d’en face. Bref, la renégociation fait glisser le marché.

Pour les investisseurs, c’est une bonne nouvelle qui privilégie l’accès à l’immobilier, notamment pour les ménages modestes. Par contre, bien que les banques bénéficient du coup de pouce de la banque centrale européenne, leurs marges ne sont plus très colossales.